Nadège Rochat

Violoncelle

Apportant un vent de fraîcheur à la scène musicale classique, Nadège Rochat se produit notamment au Musikverein de Vienne, au Carnegie Hall de New York, au KKL de Lucerne ou encore au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Comme soliste ou en récital, Nadège Rochat interprète les grandes œuvres du répertoire pour violoncelle et œuvre à la redécouverte de compositeurs oubliés et de pièces venant du monde entier. Nadège Rochat a été récompensée par de nombreux prix et a déjà trois disques à son actif.

Son premier enregistrement (2012), avec le Württembergische Philharmonie Reutlingen sous la baguette d’Ola Rudner, présente les concertos d’Édouard Lalo et de Darius Milhaud. En janvier 2015 paraît le disque La Vida breve, enregistré avec le guitariste Rafael Aguirre et composé de pièces espagnoles et sud-américaines arrangées pour violoncelle et guitare par Nadège Rochat. Son dernier disque, Cello Abbey, avec la Staatskapelle Weimar sous la direction de Paul Meyer, comprend les concertos pour violoncelle d’Elgar et Walton, ainsi qu’une œuvre de la compositrice irlandaise Ina Boyle (1889-1967). En 2017, Nadège Rochat a enregistré en soliste Psalm d’Ina Boyle avec le BBC Concert Orchestra dirigé par Ronald Corp, pour un disque entièrement dédié à la compositrice, à paraître en 2018.

Nadège Rochat est franco-suisse ; elle est née en 1991 à Genève. Elle commence le violoncelle à l’âge de quatre ans avec sa tante, Fabienne Diambrini, avant d’intégrer la classe de Daniel Haefliger au Conservatoire de Genève. À 15 ans, elle s’installe à Cologne et poursuit sa formation à la Musikhochschule avec Maria Kliegel. En 2015, elle est diplômée du master de la Royal Academy of Music (classe de Robert Cohen).

En soliste, Nadège Rochat se produit notamment avec la Staatskapelle de Weimar (José Luís Gómez), le Dortmunder Philharmoniker (Jac van Steen), l’Orchestre de chambre Amadeus de la Radio polonaise (Agnieszka Duczmal), l’Orchestre de chambre de Genève (Arie van Beek), le NDR Sinfonieorchester, etc. En récital, elle a joué au Konzerthaus de Berlin, à la Beethoven-Haus de Bonn ou encore au Festspiele Mecklenburg-Vorpommern. Le projet La Vida breve l’a menée au Carnegie Hall de New York, au Gasteig de Munich et au Konzerthaus de Vienne.

Parmi les récompenses reçues par Nadège Rochat figurent plusieurs premiers prix de concours pour jeunes interprètes en Suisse et en Allemagne (2006, 2007 et 2009), le prix de la fondation SUISA pour l’interprétation d’une œuvre contemporaine (2003 et 2006) et le Klassik Preis de la Westdeutscher Rundfunk (WDR) pour son interprétation de la Troisième Sonate de Beethoven pour violoncelle et piano (2009). Plus récemment, elle a obtenu le second prix au Kulturkreis der deutschen Wirtschaft im BDI (2013), le premier prix, le prix du jury et le prix du public au concours de violoncelle de la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne (2013) et le prix May Muklé à la Royal Academy of Music de Londres (2015).

Toujours en quête d’une meilleure perception de son instrument et de la musique en général, Nadège Rochat a participé à de nombreuses masterclasses, notamment avec Anner Bijlsma, Christoph Richter, Heinrich Schiff, Wolfgang Emanuel Schmidt, Itamar Golan et Colin Carr.

Nadège Rochat est l’assistante de Maria Kliegel à la Hochschule für Musik und Tanz de Cologne, où elle a sa propre classe de violoncelle depuis 2016. Elle donne également des conférence à la Royal Academy of Music de Londres.

Nadège joue sur le Stradivarius « Ex Vatican » de 1703, qui lui est prêté par une fondation.

Vous pourrez l'entendre cette année dans :