Ensemble Fantasia Ficta

Jeune ensemble dédié à la musique ancienne, Fantasia Ficta se forme à l’initiative du luthiste Boris Costanzo et de la flûtiste Féodora Diakoff en 2016 pour la création du programme « Amour, Mort & Renaissance », axé sur le compositeur Luca Marenzio. Les 6 musiciens (Marjeta Cerar, soprano, Féodora Diakoff et Estelle Thévenoz, flûtes, Louis Poupelin, percussions, Machiko Yanagita et Boris Costanzo, luths et vihuelas) se sont rencontrés dès 2009 au centre de musique ancienne de la HEM de Genève dont ils sont tous diplômés. Participant ensemble à de nombreux projets avec le maître argentin Gabriel Garrido, ils élaborent dès lors leur complicité musicale. Entre polyphonies extatiques, danses rythmées et villanelles coquines, les cordes pincées, les flûtes, la voix et les percussions s’entremêlent pour tisser de délicates dentelles sonores et des rythmes sensuels et joyeux.